WAUQUIEZ, Président par intérim de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Communiqué de Christophe Boudot, Président du Groupe FN de la Région Auvergne – Rhône-Alpes

C’est officiel, ou en tous les cas c’est dit, Laurent WAUQUIEZ ne briguera et n’acceptera aucun poste ministériel, Matignon compris, en 2017. C’est du moins ce que l’homme à la parka rouge déclare ce vendredi dans les colonnes du Progrès.

Dont acte avec quelques réserves au sujet d’un homme dont on connait trop les revirements sur les questions européennes, le TAFTA, la sécurité dans les lycées… Un homme qui a commencé sa carrière politique dans les souliers du centrissime BARROT avant de devenir le porte-flingue d’un SARKOZY, pas non plus très réputé pour la solidité de ses promesses…

Laurent WAUQUIEZ ne voit pas d’obstacle à mener de front une carrière de parlementaire, la présidence de la seconde région de France et celle d’un parti comme Les Républicains. Notons d’ailleurs que cette dernière fonction, présentée comme transitoire par l’intéressé lui-même il y quelques semaines à peine, semble désormais s’installer dans la durée. Un premier élément qui relativise considérablement les promesses de Laurent WAUQUIEZ…

Tout cela étant dit, on peut vraiment se demander ce que les Auvergnats et les Rhônalpins ont à faire du plan de carrière de M. WAUQUIEZ. Après un bilan des 100 jours qui sonnait creux, M. WAUQUIEZ, Président par intérim d’une région dirigée dans les faits par M. BLANC, sera jugé, à l’aulne de l’anniversaire de son élection, sur l’emploi, l’apprentissage, le gaspillage, la défense du monde rural, la qualité des transports et des infrastructures. Et ce premier anniversaire s’annonce malheureusement presqu’aussi vide que ses premiers 100 jours.

Vous pourriez aussi aimer