Un sentiment d’insécurité…

Tribune des élus RN dans le bulletin municipal de Cluses

Régulièrement, notre Ville est célèbre dans toute la presse pour des questions de sécurité. Les tribunaux enchaînent les condamnations de Clusiens liés à des trafics de drogue.

À Annemasse, un Clusien a été poignardé. À 27 ans, il avait déjà été condamné à 15 reprises, et avait 45 antécédents judiciaires à son actif. Vous savez, ces simples interpellations ou rappels à la loi qui, preuve en est, ne servent à rien. En revanche, malgré toutes ces récidives, il était libre ; il est maintenant mort.

À Thyez, vous avez tous été, comme nous, révoltés par l’agression de cette malvoyante de 60 ans, simple promeneuse. Des « sauvageons » désœuvrés l’ont insultée et battue à cause de son handicap.

À Cluses même, un policier a été gravement blessé par un chauffard à moto sur une piste cyclable.

Nos dirigeants sont désolés, promettent des mesures, et tentent de calmer la colère légitime des Français. Pourtant, que font-ils ?

Depuis des décennies, ils multiplient les caméras qui nous espionnent. Or ces caméras ont des angles morts, et il y a des zones non couvertes, que connaissent parfaitement bien les malfaiteurs. Et quand bien même ! Les caméras ne dissuadent en rien, elles sont simplement là pour l’enquête éventuelle, après la dégradation, le vol, l’agression, ou le meurtre. Comme disait Jacques Chirac, il s’agit de lutter contre le sentiment d’insécurité des Français, pas contre l’insécurité elle-même.

De plus, la Justice, qui excelle dans l’affichage d’un « mur des cons », est beaucoup trop laxiste. Elle n’applique que trop rarement les peines réelles prévues, et remet en liberté les coupables.

Nos dirigeants sont incapables de reconnaître leur échec, et leur seul discours est de dire « notre politique a échoué, c’est donc qu’il faut dépenser plus pour faire la même chose« , comme les Shadoks disaient « plus ça rate, plus on a de chances que ça marche« . Pensez-vous donc que, face à l’échec de ces politiques menées depuis trop longtemps, la solution soit de reconduire ces mêmes dirigeants, pour mener la même politique inefficace ?

 

 

NB : le texte de cette tribune, publiée dans le journal municipal fin mai, a été déposé selon le calendrier indiqué par la Mairie le 12 avril.

Vous pourriez aussi aimer