Réduction du trafic TER sur la ligne Lyon Perrache–Givors : Laurent Wauquiez menace l’avenir d’une ligne d’intérêt public !

Communiqué d’Antoine Mellies, Conseiller municipal de Givors, Conseiller régional Auvergne – Rhône-Alpes, membre de la Commission des transports

Laurent Wauquiez aime se présenter comme le sauveur du réseau ferroviaire de proximité. Pourtant, derrière la communication du président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, il y a la triste réalité de la réduction du trafic TER entre les gares de Lyon Perrache et Saint-Etienne. Cette réduction du trafic prévue aux heures de pointe est irresponsable et va encore surcharger les rames existantes sur la ligne Givors–Lyon Part-Dieu qui sont pourtant totalement saturées ! En effet, le temps de trajet sera allongé d’en moyenne 10 minutes pour les usagers en provenance de Saint-Etienne ce qui les incitera à préférer la ligne Saint-Etienne–Lyon Part Dieu.

Ce désengagement est un non-sens à l’heure où les enjeux de mobilité entre Saint-Etienne, Givors et Lyon n’ont jamais été aussi importants. Ces enjeux exigent au contraire la transformation de la Ligne Lyon Perrache–Givors en véritable réseau express régional (RER) inspiré du modèle francilien et qui prévoit notamment une rénovation complète de la gare Givors-Canal.

En effet, s’il convient de requalifier l’A47 et tourner le dos à cette fausse bonne idée de l’autoroute A45, il faut également investir massivement sur le réseau ferroviaire en allongeant les quais de gare, en doublant les rames et en renforçant la fréquence des lignes qui permettent de décongestionner la gare de Lyon Part-Dieu. Le groupe Front National demande donc à Laurent Wauquiez de revenir sur sa décision de réduire la fréquence des TER sur l’axe Lyon Perrache–Givors en période de pointe et de donner une nouvelle impulsion à cette ligne ferroviaire dont l’intérêt public n’est plus à démontrer.

Vous pourriez aussi aimer