Réaction de Christophe Boudot aux dernières rodomontades de Laurent Wauquiez

Communiqué de Christophe Boudot, Président du Groupe FN au Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes

Dans un entretien accordé ce 28 juillet au Figaro, Laurent WAUQUIEZ se livre à son exercice habituel, c’est-à-dire tenter de rabattre des voix du FN pour le compte des LR. Car entre les lignes des déclarations fracassantes et très souvent contradictoires du numéro 2 des L.R, c’est bien de cela qu’il s’agit.

Peu importe à M. WAUQUIEZ que son gouvernement ait affaibli la sécurité des Français en suppriment entre 2007 et 2012 quelques 54 000 postes de militaires et 12 500 postes de policiers et gendarmes…

Peu importe à M. WAUQUIEZ que ce même gouvernement ait engagé une vaste opération de déstabilisation de la Libye avec pour unique résultat un renforcement des flux migratoires et le développement de Daech sur place…

Peu importe, puisque Laurent WAUQUIEZ, ne regarde jamais dans le rétroviseur, pas plus d’ailleurs qu’il ne regarde la route, se contentant d’accélérer en klaxonnant.

Il est finalement à l’image de son mentor, Nicolas SARKOZY : réclamant le lendemain ce qu’il a supprimé la veille, dénonçant la veille ce qu’il exigera le lendemain. Les exemples abondent, allant de l’expulsion des étrangers à la suppression de la double peine, en passant par le bracelet électronique réclamé, puis abandonné, et remis au goût du jour, la veille de l’assassinat du père Jacques…

Mais que Laurent WAUQUIEZ, dans les conditions que l’on connaît en soit aujourd’hui réduit à « faire le trottoir électoral » pour le compte de M. SARKOZY est pathétique.

La lutte contre l’immigration de masse, le communautarisme délétère qui gangrène notre société et qui constituent le terreau le plus fertile du terrorisme islamiste, n’est pas une affaire de conjoncture. Ce doit être le fruit de politiques volontaristes menées sur le long terme avec courage et anticipation.

Le Front National avait prévenu, il est le seul aujourd’hui en capacité d’apporter des réponses concrètes et réalistes aux problèmes liés depuis l’origine à cette immigration de masse prosélyte qui aujourd’hui plonge notre pays dans l’angoisse.

Vous pourriez aussi aimer