Rapport sur le semestre européen : quand Bruxelles se félicite de situations dramatiques.

Communiqué de Dominique Martin, Député français FN/ENL au Parlement européen

La Commissaire européenne chargée de l’emploi, Madame Thyssen, vient de communiquer sa satisfaction suite au rapport analysant la situation économique et sociale des 27 pays de la zone euro. Ce rapport, qui prépare les Recommandations par Pays pour 2017, dresse un bilan très satisfaisant des politiques budgétaires et réformes structurelles imposées par Bruxelles : selon la Commissaire, l’austérité porte ses fruits car la dette s’assainit et le chômage recule.

Les hauts responsables de la Commission vivent-ils dans le même monde que les citoyens européens ? Si l’on constate une légère amélioration du taux de chômage, stabilisé autour de 10%, la croissance reste atone, et ce chiffre masque mal de fortes disparités d’un État-membre à l’autre. Pour certains, les déficits publics demeurent importants, et la crise sociale devient préoccupante, les citoyens se trouvant sacrifiés au nom de la stabilité monétaire.

Face à la mascarade d’un « pilier social » européen censé atténuer les effets néfastes de la gouvernance économique, la possibilité de sortir de l’euro représente l’engagement numéro un de Marine Le Pen, qui prévoit de « redonner au peuple français sa souveraineté monétaire, législative, territoriale et économique ». La France doit cesser de se soumettre aux réformes, car l’austérité qui les accompagne est l’expression d’un modèle européen dictatorial au service d’une monnaie unique, l’euro, au détriment de l’économie réelle et des citoyens.

Vous pourriez aussi aimer