Quartier de la Jonchère à Seynod : un aveu d’impuissance

Communiqué du Groupe Seynod Bleu Marine

Le premier numéro du magazine de la commune nouvelle d’Annecy a été distribué dans les boîtes aux lettres. En page 34, concernant la commune déléguée de Seynod, on y trouve un curieux article sur la réhabilitation du quartier de la Jonchère. On apprend en effet que les efforts pour résoudre les problèmes d’insécurité « sont gâchés par le comportement irresponsable de quelques individus qui dégradent des lieux fermés au public, de manière totalement gratuite ». S’ensuit la longue liste de ces « attitudes irrespectueuses » : « stationnements sauvages, circulation dangereuse, détritus, insultes, tapage nocturne. Depuis peu, des feux de poubelles et détériorations d’abribus, ainsi que le caillassage des forces de l’ordre. »

Rappelons que ce projet onéreux a été voté en grande partie pour résoudre les problèmes d’incivilités. Lors du débat au Conseil municipal de Seynod, des élus, y compris dans la majorité, avaient fait part de leur scepticisme sur le lien de causalité entre l’état du quartier et la délinquance. C’est un paradigme, inventé il y a quarante ans avec la Politique de la ville, qui aura fait dépenser beaucoup d’argent tout en laissant déraper l’insécurité jusqu’au point de non-retour.

Vous pourriez aussi aimer