PLU, PPR : opacité et mépris des populations

Communiqué de Dominique Martin, Secrétaire départemental du FN 74

Dans les nombreuses procédures de préparation d’un Plan Local d’Urbanisme, figure la réalisation d’un Plan de Prévention des Risques.

Ce PPR, imposé par le Préfet, ne souffre aucune discussion, ainsi que viennent de l’apprendre à leurs dépens les habitants de Magland. En effet, la quasi-totalité de la commune est déclarée inconstructible, pour cause de zone à risque. Comme si les Savoyards avaient attendu un Préfet pour savoir qu’habiter au pied d’une montagne à pic et d’une rivière souvent en crue comporte des risques !

Les industriels qui auraient des projets d’agrandissement, les héritiers ou acquéreurs de terrains constructibles pour lesquels ils ont payé le prix et acquitté les taxes, ont tout perdu. Lorsqu’ils demandent des explications au Préfet, ils se heurtent à un silence assourdissant.

Ce n’est qu’une procédure parmi les nombreuses exigées par un PLU. À la fin, une consultation est organisée pour recueillir l’avis de la population. Mais ne nous leurrons pas : si les avis de la population vont dans le sens du maire, ils seront entendus. Sinon, ils ne seront pas entendus.

C’est ainsi que fonctionne leur démocratie !

Le Front National défend une démocratie où la population est entendue ET écoutée, et dénonce ces comportements de technocrates obtus.

Vous pourriez aussi aimer