Mitchell, symbole de l’impuissance de Jupiter-Macron

Communiqué de Dominique MARTIN, Membre du Bureau politique du Front National, Conseiller régional honoraire

L’entreprise Mitchell (Marignier) va donc être délocalisée, et les installations françaises, supprimées. La visite en août de M. Le Maire, Ministre de l’Économie, n’aura été qu’un coup de pub inutile supplémentaire du gouvernement.

L’entreprise va disparaître, victime des décisions de financiers internationaux. Trop insignifiante vue de Paris, sans doute. 37 salariés, 31 licenciements économiques, ce sont autant de catastrophes frappant les familles et l’ensemble de l’économie de la vallée.

Dans le même temps, Newell, la maison mère, a versé des dividendes à ses actionnaires il y a 3 semaines1. Pire, elle a annoncé la semaine dernière qu’elle allait reprendre son programme de rachat de ses propres actions2, pour satisfaire les marchés.

Cette disparition est une nouvelle preuve du caractère néfaste de l’ouverture de nos frontières et du danger de livrer nos entreprises aux capitaux étrangers.
C’est une nouvelle preuve qu’il faut cesser la politique économique mondialiste menée par tous les gouvernants successifs.

Les fonds vautour doivent être empêchés de récupérer une entreprise, une marque, une réputation et un savoir-faire, en jetant les travailleurs comme une ressource inutile.
Le Front National et son représentant, Dominique MARTIN, rappellent que, vu le mondialisme actuel, et le désarmement complet de notre économie voulu par Bruxelles, on ne sauvera aucun pan de notre économie sans rétablir le patriotisme économique pour protéger nos entreprises.

1 http://ir.newellbrands.com/investor-relations/press-releases/press-release-details/2017/Newell-Brands-Declares-Dividend-on-Common-Stock-892017/default.aspx

2 http://ir.newellbrands.com/investor-relations/press-releases/press-release-details/2017/Newell-Brands-to-Resume-Stock-Repurchase-Program/default.aspx

Vous pourriez aussi aimer