Mai 2016 : intervention de Dominique Martin en Commission Emploi et Affaires sociales

L’Eurozone : la cause de nos problèmes et non la solution !

Ce n’est pas une crise conjoncturelle mais structurelle, du fait de l’euro et de l’eurozone : pour preuve, l’eurozone a le plus faible taux de progrès économiques des pays développés.

Plutôt que de vouloir installer l’altermondialisme qui implique la suppression des États nations, il faut faire le contraire et remettre en place une coopération entre les États membres. Si chacune de ces nations est forte, l’ensemble de l’Europe sera forte.

A l’opposé du budget unique, de la monnaie unique et du gouvernement unique, Dominique Martin rappelle la nécessité de revenir à une souveraineté budgétaire, monétaire, financière et législative, souveraineté qui a démontré son efficacité par le passé.

Vous pourriez aussi aimer