L’immobilisme des élus Républicains et UDI de Haute-Savoie en matière de lutte contre la pollution de l’air

Communiqué de Vincent Lecaillon, Conseiller municipal FN de Saint-Jorioz, Tête de liste départementale pour les élections régionales

De novembre à mars, les limitations de vitesses revues à la baisse en vallée d’Arve seront de nouveau d’actualité. En effet, les habitants de cette vallée sont soumis, de manière récurrente, à des pics de pollution aux particules fines importants, engendrés par la circulation, dont celle des camions.

Certains élus, sénateur- maire UDI  et député Républicain, prétendent aujourd’hui se mobiliser contre la pollution de l’air en vallée d’Arve. En fait ils ne font que constater le problème sans y apporter de solutions efficaces ! Et ce ne sont pas les mesurettes adoptées par le Plan de Protection de l’Atmosphère en 2012, qui interdit les poids lourds les plus anciens d’emprunter le tunnel du Mont Blanc, qui résoudront le problème sur le fond.

Le Front National de Haute- Savoie quant à lui, préconise, et cela dès 1992, la seule solution de long terme, à savoir : le percement d’un second tunnel sous le Mont-Blanc exclusivement réservé au ferroutage. Financé par l’État français, les collectivités territoriales, l’Italie, la Communauté européenne, et des investisseurs privés (ATMB).

Ainsi, grâce au ferroutage, nous serons en mesure de :

– désengorger la circulation en Vallée d’Arve

– de lutter efficacement contre la pollution atmosphérique.

-de bénéficier des retombées économiques dues aux travaux de construction.

Vous pourriez aussi aimer