Les occasions manquées de Cluses

Tribune des élus RN dans le bulletin municipal de Cluses

Vous l’avez appris, Dominique Martin s’est retiré de la vie politique. Député européen de 2014 à 2019, Conseiller régional de 1992 à 2014, il siégeait à la 2CCAM depuis sa création en 2012, ainsi qu’au Conseil municipal de Cluses depuis 1989, pendant trente ans.

Engagé dès les Présidentielles de 1974, fidèle à ses idées, à tous ses engagements et au mouvement qu’il a rejoint et servi dès 1983, il n’a eu de cesse de proposer une politique de bon sens pour notre Ville. Face à lui, élection après élection, ses adversaires ont constamment navigué d’un bord à l’autre de l’échiquier politique, allant jusqu’à contracter des alliances contre-nature pour conserver leurs prébendes à quelques voix près.

Le résultat est visible : au lieu d’une volonté claire d’appliquer un programme pour le bien de Cluses, on a perdu des décennies d’immobilisme et de magouilles politiciennes. Pensez-vous que la mare aux canards serait encore d’actualité en 2019, si Dominique Martin avait pu être maire ? Ou que l’insécurité aurait atteint de tels niveaux ?

Dominique Martin aura marqué la vie politique par son sens aigu de la répartie, ses formules choc, et ses actions d’éclat. Sa chanson pour les Municipales de 2008 est encore dans toutes les mémoires, et avait même eu les honneurs de la télévision nationale. Surtout, la finesse de son jugement lui a permis de détecter le premier les mauvais choix politiques ou financiers qui pèsent sur notre Ville. Subventions à des associations par copinage, accidents louches étouffés pendant des années, emprunts toxiques qui grèveront les finances de Cluses pendant encore 25 ans, ou encore explosion du prix de l’eau potable en cas de transfert de compétence à la 2CCAM, personne n’a dénoncé autant de scandales.

Les Clusiens éveillés remercient avec nous Dominique Martin pour sa vie de combat politique. Ils savent aussi faire leur la devise du grand patriote Guillaume d’Orange, que Dominique Martin avait adoptée : « Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer.« 

Vous pourriez aussi aimer