« Le parti pris de Dominique Martin » n°01

Cette semaine : la « question » des réfugiés « politiques »

Dominique Martin expose toute l’incohérence de la question des réfugiés politiques : si la Commission expose sa volonté d’intégrer – au lieu d’assimiler – les réfugiés par le travail, de favoriser le regroupement familial et de lutter contre la xénophobie et le racisme ; elle est incapable de différencier réfugiés politiques et économiques, incapable de chiffrer leur nombre (entre 1.6 et 6 millions d’individus !) ni le coût envisagé.

Fin avril, le rapporteur général du budget nous apprend que l’ensemble des budgets nécessaires à l’accueil des réfugiés a été consommé : au détriment de qui, de quoi? On ne sait pas !

Vous pourriez aussi aimer