La finance islamique s’implante avec Noorassur ?…

 

« La finance islamique interdit les placements dans l’économie « impure » (alcool, armement, drogue, travail des enfants) », mais quid du terrorisme, de la prostitution, des jeux, des réseaux de passeurs, de l’exploitation des femmes, etc.

Vous pourriez aussi aimer