Juin 2016 : intervention de Dominique Martin en Commission Emploi et Affaires sociales

Energie : encore un risque d’ingérence européenne !

Dominique Martin conteste le terme « d’union énergétique », qui sous-entend des solutions globales impliquant une gouvernance globale et donc une ingérence et une perte de souveraineté. Il préfèrerait que l’on parle de rationalisation des consommations énergétiques.

Il explique qu’il faut une « carotte », quels que soient les acteurs : c’est-à-dire des subventions ou des prêts. Les acteurs pourront alors engager des chantiers et créer des emplois dans tous les secteurs.

Dominique Martin soutient l’idée de la coopération Industrie-Chercheurs, élément moteur et souhaite mettre plus de moyens à la disposition de nos chercheurs pour éviter la fuite des cerveaux.

Il se pose la question de l’énergie nucléaire : quel sort réserve la Commission à cette énergie ?

Vous pourriez aussi aimer