Juin 2016 : intervention de Dominique Martin en Commission Emploi et Affaires sociales

« Nul ne se prévaloir de ses propres turpitudes !… »

Dominique Martin rappelle que la Commission est au pouvoir depuis des décennies, et qu’elle est, par conséquent, responsable des turpitudes dont elle se plaint : chômage, analphabétisme, etc.

Il se félicite qu’enfin certains députés ouvrent les yeux, et soient pour un protectionnisme raisonné !

S’agissant du plan d’investissement, Dominique Martin déplore que la Commission ne veuille refinancer que les banques ! Et non les PME et PMI ou les ménages qui, eux, ont de véritables projets…

Concernant les droits sociaux, il dénonce la Commission qui ne fait rien pour que les entreprises subsistent, tout en renflouant à millions celles qui licencient : surement pour se soulager la conscience ! « Ce n’est pas d’une grande correction ! »

Vous pourriez aussi aimer