Intervention de Dominique Martin en Commission Emploi et Affaires Sociales (EMPL) du Parlement européen

Dominique Martin dénonce le piège des aides financières, tendu par la Commission

Dominique Martin explique en quoi l’assistance technique fournie par la Commission dans le cadre du programme d’appui à la réforme structurelle, est un leurre sympathique, un moyen pour l’UE d’intervenir dans des domaines qui relèvent des compétences exclusives des État-membres.

Sans s’octroyer des prérogatives supplémentaires, la Commission saisit l’opportunité de formuler des recommandations que les États-membre devront appliquer en contrepartie du versement des aides financières spécifiques à ce type de programme.

L’enveloppe financière représente plus de 142 millions d’euros pour 4 ans, somme colossale  quand on sait que ce programme est défini par ses propres auteurs comme « un modèle actuel de financement qui manque de clarté, et qui est complexe (…) ».

 

Vous pourriez aussi aimer