Intervention de Dominique Martin en Commission Emploi et Affaires sociales (EMPL) du Parlement européen

Directive « travailleurs détachés » : arrêtons le massacre du dumping social !

Dominique Martin a rappelé en Commission que le Front national soutient la suppression pure et simple de la Directive « travailleurs détachés », une des causes majeures du dumping social à l’intérieur même de l’Europe.

Une véritable compétition a lieu entre les pays de l’Est et de l’Ouest. Ce ripolinage de la directive n’aboutira pas à une réforme fondamentale de la directive. Les intérêts financiers en jeu sont importants :

– A l’Est de l’Europe, les pays et leurs travailleurs veulent évidemment faire perdurer ce système qui leur permet de gagner des marchés et de multiplier leurs salaires.

– A l’Ouest, les PME/PMI n’embauchent plus nos travailleurs : elles ont le choix entre le dépôt de bilan ou utiliser cette directive. Elles n’ont bien sûr pas les moyens de délocaliser. Quant aux gros donneurs d’ordre, s’ils ne délocalisent pas, ils gâtent leurs actionnaires en baissant leur masse salariale par l’utilisation massive de travailleurs détachés originaires des pays de l’Est.

Dans le contexte actuel, il ne semble pas possible d’abolir la Directive « travailleurs détachés » : il y a un désaccord total entre les différents pays de l’est et de l’ouest de l’Europe. Un désaccord criant au sein de ce parlement.

Dès lors, Dominique Martin a défendu l’idée d’appliquer la loi du travail la plus favorable au travailleur. C’est donc la loi du pays d’accueil qui devrait s’appliquer le plus souvent et ce, dès le premier jour du contrat de travail. Il s’agit d’une position équilibrée et de bon sens. Cet amendement protègerait au maximum nos travailleurs nationaux tout en étant acceptable par les pays de l’Est.

 

Vous pourriez aussi aimer