Intervention de Dominique Martin en Commission Emploi et Affaires sociales (EMPL) du Parlement européen

Agences européennes : faut-il maintenir de telles structures, avec un tel budget,
surtout quand on sait que leur objectif est l’euro-fédéralisme à tout prix ?

Dominique Martin est intervenu en Commission Emploi et Affaires Sociales au sujet de trois agences européennes : le Centre Européen pour le Développement de la Formation Professionnelle (CEDEFOP), l’Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au Travail (EU-OSHA) et la Fondation Européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail (Eurofound). Il se félicite de la révision de leurs statuts mais s’interroge, en revanche, sur plusieurs points.

• S’agissant du CEDEFOP, il remet en cause la pertinence du « calendrier » qui ne permettra pas d’intégrer les conclusions de l’évaluation externe en cours. Il dénonce la préférence étrangère omniprésente dans cette structure dont l’objectif est l’intégration des travailleurs étrangers.

• S’agissant de l’EU-OSHA, Dominique Martin se félicite que le Rapporteur insiste sur la sécurité et la sureté au travail des très petites entreprises mais explique ses doutes quant à l’efficacité de ces mesures auprès des travailleurs indépendants, des travailleurs associatifs et collaboratifs.

• S’agissant d’Eurofound, il déplore que les études soient instrumentalisées pour une intégration encore plus grande dans l’euro-fédéralisme.

 

Vous pourriez aussi aimer