Dominique Martin demande un droit de réponse au Dauphiné Libéré

Le Dauphiné Libéré

le Directeur de la publication

1, rue Jean Jaurès

74000 Annecy

Cluses, le 11 avril 2016

Objet : Demande de droit de réponse

Monsieur le Directeur de la Publication,

Dans votre édition du Dauphiné Libéré du 7 courant, en pages « Votre Région », vous avez fait paraître un article de 2823 signes (hors titre) intitulé « Cérémonie de Morette : le FN crie au scandale », également paru sur internet à l’adresse suivante : http://c.ledauphine.com/haute-savoie/2016/04/06/ceremonie-de-morette-le-fn-crie-au-scandale. Sous couvert de reprendre, une fois n’est pas coutume, l’un de nos communiqués de presse, cet article porte atteinte à ma personne et contient des inexactitudes. C’est pourquoi je vous demande, et au besoin vous requiers, de faire paraître, dans les délais et les conditions d’emplacement et de typographie prévues par la Loi, aussi bien dans votre édition papier que sur internet, le droit de réponse suivant (1249 signes).

– DÉBUT DU DROIT DE RÉPONSE —

Le Dauphiné n’a une nouvelle fois repris un de nos communiqués que pour tenter de couvrir le FN et moi-même de ridicule. Il a ainsi insinué que nous initierions des polémiques inutiles, en l’espèce au sujet de la cérémonie de Morette.

La vive réaction du système démontre si besoin la justesse de notre dénonciation de ce déni de démocratie : « le système gouverne mal, mais se défend bien » (élus, représentants de l’État et media aux ordres)

D’abord, le Dauphiné feint-il de croire que nous ignorons notre histoire et notre géographie locales. Ou bien ignore-t-il l’usage stylistique de l’ellipse.

Ensuite, nos élus ont pris place dans le respect du protocole républicain en vigueur, après s’en être fait confirmer les détails par M. Monteil, président du conseil départemental. Ont-ils été mal guidés ? En tout cas ils se sont conformés aux instructions reçues.

Enfin, j’aurais effectivement aimé être présent à la cérémonie. Mais, ainsi que je l’ai rappelé dans ma lettre au préfet que mentionne le Dauphiné, il semble qu’en Haute-Savoie, on oublie trop souvent d’inviter le député européen que je suis aux cérémonies officielles. Il est donc trop facile et « bien gentil » d’être raillé par certains pour son absence quand on n’est même pas invité !

–FIN DU DROIT DE RÉPONSE –

Dans cette attente, je vous prie de croire, M. le Directeur de la Publication, en l’expression de mes salutations distinguées.

Dominique Martin

Vous pourriez aussi aimer