Directive des travailleurs détachés : quand les soldats de l’UMP ne manquent pas de culot !

Communiqué de Dominique Martin, Député français au Parlement européen

Que défend le Front National depuis de nombreuses années, en adéquation avec ses votes ? Que la Directive des travailleurs détachés de 1996, directive dîtes Bolkestein, doit être abrogée car elle provoque concurrence déloyale, dumping social et chômage.
Aujourd’hui, Madeleine de Jessey, porte-parole de Sens commun et fidèle supportrice de François Fillon se fend d’une tribune dans le Figaro[1] dans laquelle on peut lire – à part quelques erreurs sur la Clause Molière – exactement le constat que le Front National ne cesse de dénoncer.

Manipulation politique ! La droite ne votera pas contre cette directive car elle est au service des multinationales et du grand capital.

La preuve ? Le 16 avril 2014, l’UMP[2] votait massivement (217 députés !) pour de mineurs améliorations relatives à l’exécution de cette directive[3], afin de la sauver !

[1] Le Figaro, « Travailleurs détachés : comment remédier au fléau de la concurrence déloyale », Madeleine de Jessey, Roch Brancour et Vincent You, 19 décembre 2016.

[2] Le PPE, au sein du Parlement européen.

[3] Rapport sur la proposition de directive du Parlement européen et du Conseil relative à l’exécution de la directive 96/71/CE concernant le détachement de travailleurs effectué dans le cadre d’une prestation de services [COM(2012)0131 – C7-0086/2012 – 2012/0061(COD)] – Commission de l’emploi et des affaires sociales. Rapporteure: Danuta Jazłowiecka

 

Vous pourriez aussi aimer