Crise des migrants : les budgets européens déjà à sec.

Communiqué de Dominique Martin, Député français ENL au Parlement européen

La préparation du budget 2017 par le Parlement européen s’est ouverte sur un déconcertant aveu d’échec. Le Rapporteur général du budget, lui même, annonce que fin avril 2016 l’Union européenne a déjà consommé l’intégralité des fonds prévus pour la crise des réfugiés.

En plus de la rubrique « sécurité » du budget, avec 2.38 milliards d’euros consacrés presque exclusivement aux politiques migratoires, les 200 millions d’euros de l’instrument de flexibilité y ont été engloutis. Le nouveau fonds d’aide d’urgence, inauguré en mars, a fait long feu.

Une sortie de crise impliquerait une refonte des fonds de solidarité de l’Union européenne. Ces derniers, en particulier le Fonds Social Européen et ses dix milliards d’euros annuels, seraient mobilisés au profit des migrants.

Cet énième avatar du psychodrame budgétaire européen témoigne de l’impasse atteinte par Bruxelles face à la déferlante migratoire. Véritable tonneau des Danaïdes, cette gestion anarchique sera source de ressentiment, à mesure qu’elle s’opérera aux dépens des peuples européens.

Le Front National prend acte du fiasco de ces politiques immigrationnistes, et appelle au rétablissement des frontières nationales et au rapatriement systématique des migrants extra-européens.

Vous pourriez aussi aimer