Incendie de Notre-Dame de Paris : une tragédie nationale.

Communiqué de Christophe Boudot, Président du Groupe RN au Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes

Les mots nous manquent aujourd’hui pour décrire la détresse de nos compatriotes face à l’ampleur du désastre. Croyants ou pas, nous avons été bouleversés par l’incendie qui a ravagé la nuit dernière la CATHEDRALE NOTRE-DAME DE PARIS, l’âme de la France, ce pilier spirituel et architectural du sentiment national.

Au-delà des suites judiciaires qu’il appartiendra de donner, la question de la restauration de cet édifice symbole de la Nation française se pose.

La gestion des ressources patrimoniales relève bien évidemment des prérogatives régaliennes de l’Etat. Pour autant, devant l’ampleur d’un désastre qui frappe ce symbole national, le devoir de sauvetage concerne chaque Français.

L’Etat va débloquer des fonds, la Région Ile-de-France a annoncé son intention d’en faire autant, de même que l’UNESCO, et il convient également de saluer les généreuses initiatives privées.

Mais dans ces moments qui appellent un élan majeur de solidarité nationale, le groupe RN de la Région Auvergne-Rhône-Alpes demande solennellement au Président Laurent WAUQUIEZ que notre Région participe à la collecte nationale à la hauteur de l’ampleur de cette tragédie qui survient au début de la semaine sainte. Les Auvergnats et les Rhônalpins doivent contribuer à l’effort national.

Emploi et terrorisme : les incohérences des alliés de Mélenchon

Communiqué de presse de Dominique Martin, député français RN/ENL au Parlement européen

En France, Monsieur Mélenchon aime se positionner sur les sujets sociaux. À en croire La France Insoumise, il aurait presque l’exclusivité sur ce thème. Et pourtant, il suffit d’aller voir d’un peu plus près leurs votes au Parlement européen, ainsi que ceux de leurs alliés, pour très vite déchanter : il est comme les autres et leurs comportements sont incohérents !
Contrairement à ce qu’ils prétendent, ils ne votent ni contre le dumping social, ni contre la déferlante migratoire, ni contre le terrorisme, et même camouflent cette menace en diminuant la responsabilité des djihadistes. En revanche, ils sont favorables à « l’inclusion sociale et l’intégration sur le marché du travail » de migrants : toujours plus de réfugiés, et donc toujours plus de dépenses pour la France et ses contribuables.
Le décalage est net entre leurs discours en France et leurs votes au PE prétendument « pour le peuple ». C’est exactement l’inverse qu’il faudrait faire et nos votes, eux, sont très clairs : contre le dumping, pour la préférence européenne, contre la migration et contre le terrorisme.

Airbus/Boeing : on demande la réciprocité du protectionnisme intelligent !

Communiqué de Dominique Martin, Député français RN/ENL au Parlement européen

 

A l’heure où la fiabilité des derniers avions Boeing 737 Max 8 est remise en cause, les taxes de l’administration américaine poussent Airbus à implanter une deuxième usine aux États-Unis1. Par conséquent, cette entreprise européenne crée 400 nouveaux emplois de l’autre côté de l’Atlantique, à côté de celle de Mobile, en Alabama (900 emplois) et pas si loin de celle implantée au Québec (2 200 emplois), soit 3500 emplois au total.

AncreSi nous nous félicitons que cette entreprise européenne qui souhaite être concurrentielle (notamment vis à vis de Boeing) et dégager du profit2arrive à s’implanter3sur le marché américain4, nous condamnons les pertes d’emplois que cela représente en Europe. L’Union européenne (UE) a une part de responsabilité : elle refuse de mettre en place un protectionnisme intelligent.

Le protectionnisme intelligent, le Rassemblement National le prône depuis de nombreuses années. Il fonctionne5, la preuve : la taxe d’importation des avions est telle qu’il est préférable de les construire sur place ! Il faut adopter les mêmes schémas au sein de l’UE et en France ! Les Américains veulent continuer à arroser le marché européen ? Très bien, mais qu’ils installent leurs usines chez nous, qu’ils créent des emplois, ou qu’ils payent une taxe.

__________

1 Le Figaro, http://www.lefigaro.fr/societes/2019/01/16/20005-20190116ARTFIG00292-airbus-construit-une-seconde-usine-aux-etats-unis.php

2 En 2016, Airbus affichait 2 811 milliards d’euros de résultat net (+1.6%) : l’entreprise fabrique plus de la moitié des avions de lignes produits dans le monde.

3 Investissement de 300 millions de dollars dans cette usine

4 Airbus est une société par actions simplifiée (SAS).

5 Il est également mis en place aux États-Unis, au Japon ou en Chine…

Cluses : l’arithmétique à géométrie variable de M. Mas

Communiqué de Dominique Martin, Conseiller municipal RN de Cluses

Le Compte administratif est pour une Commune ce qu’est le bilan annuel à une entreprise : un document certifié et définitif de l’activité de l’année écoulée, comparé aux bilans définitifs des années précédentes. C’est donc un indicateur des échecs, des points d’amélioration ou des dossiers menés à terme. Ce devrait être une pierre d’angle immuable sur laquelle s’appuyer pour les années futures.

 

Or les chiffres des années précédentes présentés lors de l’examen du Compte administratif 2018 au Conseil municipal ce 12 mars, variaient fortement par rapport aux mêmes chiffres certifiés et approuvés lors des comptes administratifs précédents. Les élus Rassemblement National ont ainsi pointé les 27,5 millions de dette restante fin 2017, transformés en 25,5 millions, toujours fin 2017, rappelés cette année. Les 2 millions d’emprunts nouveaux inscrits l’an passé sont devenus 3,1 millions. Et ainsi de suite…

 

Dès lors, si les chiffres du passé, censés être définitifs, varient d’un document à l’autre au fil du temps, il est impossible de s’y fier, et cela mine la confiance dans les chiffres nouveaux. Même l’entrée en campagne électorale du Maire et de certains autres élus ne sauraient justifier le manque de clarté des chiffres de la Commune. C’est pourquoi, et contrairement à tous les usages, Dominique Martin et les élus Rassemblement National ont refusé d’approuver le Compte administratif de la Commune. Ils espèrent que les Clusiens pourront voir la vraie situation financière de leur Ville, et pas une vision mouvante au gré des intérêts du moment.

Pour la Commission européenne, les victimes du terrorisme passent après les porcs !

Communiqué de Dominique Martin, Député français RN/ENL au Parlement européen

Depuis 2005, le 11 mars est le jour européen de commémoration des victimes du terrorisme. Des années 2000 à 2018, 753 personnes ont été tuées en Europe par des terroristes, sans oublier les 1 115 citoyens européens tués hors d’Europe, soit 1 868 décès en tout. Aussi, 8 700 victimes ont survécu, blessées dans leur chair et dans leur âme.

Le 23 avril 2018, j’ai proposé un projet pilote doté d’1 million d’euros pour tester de nouvelles solutions d’aide au retour à l’emploi pour 30 victimes du terrorisme, sachant qu’1,142 milliard était budgétairement disponible.

La Commission de Bruxelles a retoqué cette demande le 2 juillet 2018 au motif que « la question des handicapés est déjà traitée par d’autres instruments ».

A contrario, depuis plusieurs années, elle organise pour plus d’1 million d’euros4 (soit le même montant) un projet sur les alternatives de castration des porcs. Sans parler des stages de journalisme pour migrants à l’étranger5. En voilà des sujets prioritaires pour la Commission ! Après 15 années de commémoration, il est grand temps de s’occuper enfin du retour à l’emploi des victimes. Quant aux 30 000 djihadistes radicalisés présents en Europe6, faites confiance au Rassemblement National pour leur trouver une destination.

 

—————–

http://europa.eu/rapid/press-release_AGENDA-19-1549_fr.pdf

http://www.eprs.sso.ep.parl.union.eu/filerep/09-Briefings/2019/EPRS-AaG-635546-Victims-of-terrorism-FINAL.pdf

https://twitter.com/JcBrisard; http://www.leparisien.fr/faits-divers/un-livre-noir-fait-bilan-de-deux-decennies-de-terrorisme-en-europe-04-03-2019-8024640.php

Estimations de la Commission européenne pour 2019 : SEC (2018) 250 Mai 2018

Activités 2011 : https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/?uri=CELEX%3A32011D0820%2802%29,

Activités en 2018 :https://ec.europa.eu/food/sites/food/files/animals/docs/aw_prac_farm_pigs_cast-alt_establishing-best-practices.pdf

Activités en cours (page 1266) :https://eur-lex.europa.eu/budget/data/General/2019/fr/SEC03.pdf

Page 943 :https://eur-lex.europa.eu/budget/data/General/2019/fr/SEC03.pdf

Europol (2018)http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+TA+P8-TA-2018-0512+0+DOC+XML+V0//FR