L’échec de la politique de sécurité du Maire de Cluses

Communiqué de Dominique MARTIN, Conseiller municipal FN de Cluses

La violente agression dont a été victime un Clusien hier au soir en pleine rue est la preuve de l’inefficacité de la politique du Maire de Cluses.

En effet, la présence de nombreuses caméras de vidéo-surveillance, seule mesure prônée par M. Mivel, n’a pas empêché le passage à l’acte.

Dominique MARTIN dénonce cette agression et l’insécurité qui règne en ville. Il rappelle que les caméras de vidéo-surveillance ne servent qu’à tranquilliser la population sans lui apporter de sécurité, tant elles ne permettent, dans le meilleur des cas, qu’une action a posteriori. Il demande le renforcement des patrouilles et de l’ilotage par les forces de police et de gendarmerie, dont les effectifs doivent être renforcés et les pouvoirs, étendus.

Le Dauphiné 5/10/17

Le Dauphiné 7/10/17

Mitchell, symbole de l’impuissance de Jupiter-Macron

Communiqué de Dominique MARTIN, Membre du Bureau politique du Front National, Conseiller régional honoraire

L’entreprise Mitchell (Marignier) va donc être délocalisée, et les installations françaises, supprimées. La visite en août de M. Le Maire, Ministre de l’Économie, n’aura été qu’un coup de pub inutile supplémentaire du gouvernement.

L’entreprise va disparaître, victime des décisions de financiers internationaux. Trop insignifiante vue de Paris, sans doute. 37 salariés, 31 licenciements économiques, ce sont autant de catastrophes frappant les familles et l’ensemble de l’économie de la vallée.

Dans le même temps, Newell, la maison mère, a versé des dividendes à ses actionnaires il y a 3 semaines1. Pire, elle a annoncé la semaine dernière qu’elle allait reprendre son programme de rachat de ses propres actions2, pour satisfaire les marchés.

Cette disparition est une nouvelle preuve du caractère néfaste de l’ouverture de nos frontières et du danger de livrer nos entreprises aux capitaux étrangers.
C’est une nouvelle preuve qu’il faut cesser la politique économique mondialiste menée par tous les gouvernants successifs.

Les fonds vautour doivent être empêchés de récupérer une entreprise, une marque, une réputation et un savoir-faire, en jetant les travailleurs comme une ressource inutile.
Le Front National et son représentant, Dominique MARTIN, rappellent que, vu le mondialisme actuel, et le désarmement complet de notre économie voulu par Bruxelles, on ne sauvera aucun pan de notre économie sans rétablir le patriotisme économique pour protéger nos entreprises.

1 http://ir.newellbrands.com/investor-relations/press-releases/press-release-details/2017/Newell-Brands-Declares-Dividend-on-Common-Stock-892017/default.aspx

2 http://ir.newellbrands.com/investor-relations/press-releases/press-release-details/2017/Newell-Brands-to-Resume-Stock-Repurchase-Program/default.aspx

Les études et les Ewües : l’aveu de M. Mivel !

Communiqué de Dominique MARTIN, Conseiller municipal FN de Cluses, Conseiller communautaire FN 2CCAM

 

Hier 28 septembre, en conseil de la 2CCAM, Jean-Louis Mivel, Vice-président et Maire de Cluses, a voulu défendre l’intérêt des nouvelles études qu’il souhaite faire réaliser aux Ewües. Il a doctement expliqué qu’on allait étudier la situation parce qu’on savait pertinemment qu’il y a trop de surfaces commerciales par rapport aux besoins et que l’étude allait le prouver.

De qui se moque-t-on ?

A-t-on déjà vu une étude prouver le contraire de ce que souhaitait son commanditaire, celui qui paie avec l’impôt du contribuable clusien ?

Si M.Mivel connait le résultat avant l’étude, pourquoi payer une étude ?

Le Maire de Cluses avait déjà surpris les conseillers clusiens lorsque, interrogé par Catherine Dardenne, il avait déclaré que tous les habitants des Ewües n’avaient pas vocation à rester à Cluses.

Chiche ?

En somme, si on avait écouté et appliqué ce que demandent les élus FN depuis des décennies, on aurait économisé beaucoup d’argent en études, et pacifié nos villes depuis longtemps.

Les Shadoks, l’ANRU et les Ewües

Communiqué de Dominique MARTIN, Conseiller municipal FN de Cluses, Conseiller communautaire FN 2CCAM

Le 19 septembre, Dominique MARTIN et les élus FN de Cluses ont dénoncé en conseil municipal l’inutilité de nouvelles études concernant les Ewües.

Pour faire suite à ce conseil, la 2CCAM va approuver ce 28 septembre un nouvel avenant au « Protocole de préfiguration des projets de renouvellement urbain 2016-2020 » signé avec l’ANRU1. Cela va permettre de cofinancer des études portant sur les Ewües, à Cluses. Le montant total concerné par ce simple avenant s’élève à la somme modique de 287 330,60€ TTC, auxquels s’ajoutent, pour mémoire, 107 388€ d’étude de 2015.

Pourtant, le Maire de Cluses n’a de cesse de s’écrier qu’il n’a plus d’argent !

Pourtant, il rappelle à qui veut l’entendre que Cluses paie aujourd’hui 500 000€ de plus au titre du FPIC2 que ce qu’elle perçoit en DGF3 !

Pourtant, le Président de la 2CCAM tient le même discours, annonçant à chaque budget qu’il risque de ne pouvoir finir l’année !

Leur argument ultime est de « récupérer des subventions ». Comme si ces subventions ne sortaient aussi pas des impôts payés par les contribuables !

Tout cela n’empêche pas de pomper toujours plus pour financer des études qui ne règlent rien. On dirait que, en bonne logique de Shadok socialiste, le seul indicateur de leur politique soit le budget englouti, et que, si la politique échoue, cela signifie juste qu’ils n’ont pas assez « budgeté ».

Il faut arrêter ces ruineuses études qui ne servent qu’à rémunérer ceux qui les réalisent. Les élus FN dénonceront cet avenant entre la 2CCAM et l’ANRU.

Les seules solutions réalistes pour nos « quartiers sensibles » sont connues, ce sont celles prônées par le FN depuis 40 ans : rétablir l’ordre, punir les délinquants, protéger les honnêtes citoyens.

 

 

1Agence Nationale de Renouvellement Urbain

2Fond de Péréquation Inter-Communale, mis en place par le président Sarkozy

3Dotation Globale de Fonctionnement, dont la baisse progressive a été programmée par le président Sarkozy

100 millions de touristes : séquence pollution, ou les vacances de M. Hulot

Communiqué de Dominique Martin, Député français au Parlement européen, Conseiller régional honoraire

Le gouvernement entend faire entrer 100 millions de touristes dans notre pays, en particulier dans les stations de montagne. À cet effet, le secrétaire d’État Lemoyne devrait visiter Chamonix demain, pour « rencontrer des élus et des acteurs du tourisme ».

Quels élus ? En oubliant les députés européens comme à l’accoutumée ?

Cela est fort beau et engendrera de l’emploi. Mais la montagne est un écosystème fragile. Croit-on qu’on pourra impunément accueillir cette déferlante touristique sans risque ? Sans pollution de l’air, des eaux et des sols ? Sans augmentation du trafic routier ? Qu’en pensera M. Hulot, qui recevait en début de semaine « des élus » sélectionnés pour parler pollution ?

En réalité, le gouvernement de M. Macron poursuit ici la logique de la campagne électorale : tout promettre, et son contraire, à tout le monde, sans considération de la réalité du terrain.

Le FN dénonce cette politique de gribouille et les conséquences sur notre pays, nos paysages, et nos concitoyens. Gouverner, c’est prévoir, pour le long terme, et pas imaginer une distraction au vu des sondages calamiteux du jour. Gageons que les Français ouvriront les yeux avant longtemps.

 

Dauphiné Libéré 29/7/17