Un recours devant le Tribunal administratif de Lyon pour plus de justice et de transparence au sein de la Région

Communiqué de Christophe Boudot, Président du Groupe FN à la Région Auvergne – Rhône-Alpes

Le renouvellement de la Commission permanente de la Région Auvergne – Rhône-Alpes le 29 septembre dernier a donné lieu à un cafouillage électoral sans précédent dont la presse régionale s’est d’ailleurs fait l’écho.

De quoi s’agit-il ? Lors du dépouillement du scrutin devant permettre le renouvellement de la composition de la Commission permanente, les scrutateurs présents se sont rendus compte qu’une différence d’un bulletin existait entre le nombre d’émargements et le nombre de bulletins trouvés effectivement dans l’urne. À ce sujet, la loi électorale, art. L 65 du Code électoral ainsi que la jurisprudence sont formels : le scrutin est tout à fait valable et les résultats sont proclamés en fonction du nombre de bulletins trouvés dans l’urne.

Faisant fi du droit et de ses usages, le Président Wauquiez, voyant bien que les résultats trouvés dans l’urne lui étaient plutôt défavorables, pire, que la liste FN aurait obtenu un siège supplémentaire au détriment de sa majorité, a décidé de ne pas présenter le procès-verbal du premier scrutin et, sans obtenir l’accord verbal ou écrit des Présidents de groupe, à procéder à un autre scrutin. Comme c’est tellement plus simple comme cela.

Devant ce coup de force que j’ai immédiatement dénoncé à la reprise de la séance (voir les images sur le site Internet de la Région), et le refus de la part du cabinet et des services de Laurent Wauquiez de produire le procès-verbal du premier scrutin, j’ai décidé, le 4 octobre dernier de former un recours devant le Tribunal administratif de Lyon pour que justice soit faite. J’ai également demandé par lettre AR au Président du Tribunal de sommer le Président Wauquiez de lui produire le procès-verbal du premier scrutin.

Sophie Robert fait avancer la cause de la filière bois au Conseil régional

Communiqué du Groupe FN au Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes

Le 29 septembre dernier s’est tenue une Assemblée plénière de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Plusieurs rapports importants étaient au menu, dont celui portant sur le « Plan régional en faveur de la filière bois », rapport que l’Exécutif a bien failli sacrifier sur l’autel de délais de réunion trop court, le Président WAUQUIEZ étant attendu le lendemain en Bretagne pour poursuivre sa campagne interne au sein des LR. On voit que l’intérêt général tient à peu de choses…

Sophie ROBERT, élue Front National de la Loire au Conseil régional a voté favorablement ce rapport tout en proposant dans son intervention la nécessité de défendre et de maintenir la qualité de nos productions sylvicoles qui dans l’avenir fera la différence avec les bois d’importation de moins bonne facture.

En dehors de tout esprit partisan, Sophie ROBERT a par ailleurs permis l’adoption par l’Exécutif régional d’un amendement proposé par un autre groupe d’opposition « pour l’inclusion d’une clause ‘Bois local’ dans les marchés publics de la région ».

Par sa connaissance des dossiers sylvicoles et son sens du bien commun, Sophie ROBERT a ainsi donné à la filière bois de notre région des atouts nécessaires à un développement ambitieux de celle-ci.

Lyon est-elle la prochaine ville ciblée par les terroristes islamistes ?

Communiqué de Christophe Boudot, Président du Groupe FN au Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes

Suite à l’effroyable double assassinat de Marseille, une nouvelle fois, l’assaillant heureusement neutralisé est un délinquant récidiviste, tunisien, en situation irrégulière. Il vivait à Lyon et y avait même été interpellé le 29 septembre dernier pour des faits de vol à l’étalage, puis remis en liberté après sa garde à vue sans qu’aucune mesure d’éloignement ou d’expulsion ne soit prise à son encontre…

La sécurité de nos concitoyens n’a pas de prix. Rappelons que l’une des deux jeunes filles lâchement assassiné était originaire de Rillieux-la-Pape. Nous ne devons plus subir le terrorisme mais l’éradiquer. Le Ministre Gérard COLLOMB doit immédiatement fournir beaucoup plus de moyens en hommes et en matériels à nos forces de l’ordre lyonnaises pour nous protéger de terroristes potentiels déjà présents dans notre ville. Après Barcelone, Paris, Londres, Marseille et tant d’autres villes en Europe, Lyon va-t-elle malheureusement devenir le prochain théâtre d’un acte terroriste islamiste ?  En tout cas, il faut s’y préparer.

Lyon retient son souffle : un ange passe…

Communiqué de Christophe Boudot, Président du Groupe FN au Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes

Les 27 et 28 septembre dernier, le Président MACRON était en visite officielle à Lyon, sur les terres de son mentor Gérard COLLOMB.

Telle l’Ukraine stalinienne pour la visite d’Édouard Herriot, la ville fût nettoyée, récurée, kärchérisée pour l’occasion. Clochards, migrants et mendiants déplacés, prostituées interpellées, opposants bien tenus à distance, axes routiers bouclés, rues désertées, Lyon en état de paralysie durant toute cette visite présidentielle.

La communication élyséenne, lisse et aseptisée, ne retiendra de ce déplacement lyonnais qu’un hymne à la gloire du Président, Gérard COLLOMB et son successeur ayant bien pris soin de cacher sous le tapis tout ce qui pouvait déranger.

Exit donc, pour 24 heures, la délinquance quotidienne qui explose, le risque terroriste à son comble, la montée de l’islamisme radical, le « spleen » des fonctionnaires de police mis en danger par manque de moyens, le nouveau record du nombre de chômeurs, l’impossibilité pour nos compatriotes d’obtenir un logement social en ville, etc.

La vie est décidément bien belle au pays de M. MACRON…

Le groupe Front National réaffirme son unité derrière Marine LE PEN

Communiqué du Groupe Front National au Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes

Les 34 élus Front National de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, réunis en séance de travail ce 21 septembre 2017, ont réaffirmé leur soutien à la direction nationale du Front National et à sa Présidente Marine LE PEN. Ils ont par écrit renouvelé unanimement leur adhésion au groupe FN régional présidé par Christophe BOUDOT.