Un large rassemblement national, seule alternative crédible à Emmanuel MACRON !

Communiqué de Christophe Boudot, Président du Groupe RN à la Région Auvergne – Rhône-Alpes

Laurent WAUQUIEZ a démissionné de la présidence des LR. Il a tiré toutes les conséquences de son échec monumental des dernières élections européennes. Contesté par une majorité de cadres et d’élus de sa propre formation politique, il n’avait d’autre choix que de quitter le navire qui prend l’eau de toute part.

Celui qui voulait siphonner les voix du Rassemblement National est aujourd’hui gravement décrédibilisé.

Le résultat de son insincérité permanente est flagrant, les électeurs LR se portent massivement vers LREM et le RN. Les Français préfèreront toujours l’original à la copie !

La recomposition du paysage politique que Marine Le Pen avait théorisé il y a 5 ans se concrétise aujourd’hui. Je lance un appel à tous les électeurs, cadres et élus des LR, tous ceux qui ont la France au cœur, ceux qui refusent la hausse des impôts, l’immigration massive, l’écologie punitive et la déconstruction de la Nation à travailler de concert avec le Rassemblement National.

L’enjeu de ces prochains mois, est de faire barrage à Emmanuel MACRON et à ses élus qui dirigent les collectivités locales et de mettre en œuvre un projet d’avenir au bénéfice des territoires et de nos compatriotes. Ce rassemblement national, plébiscité par une majorité de français, constitue aujourd’hui la seule alternative crédible à Emmanuel MACRON.

Nouvelle immigration et encore plus d’insécurité pour notre Métropole

Communiqué de Christophe Boudot, Président du Groupe RN au Conseil Régional Auvergne – Rhône-Alpes

La Métropole de Lyon consacrera cette année 50 millions d’euros à la prise en charge des migrants mineurs isolés. Ce budget a doublé en deux ans. A titre de comparaison, le budget pour l’accueil des séniors (Résidences, EHPAD, CANTOU, PASA et accueil de jour) est d’un peu moins de 25 millions. Les contribuables, les enfants et petits-enfants des personnes concernées apprécieront les priorités des pouvoirs publics.

Mais il y a encore plus grave : avec cet accueil migratoire payé par le contribuable, on assiste au développement d’une nouvelle vague de délinquance. En un an, de 2017 à 2018, les vols ont augmenté de 27%, avec une implication de ces mineurs isolés de 65%. En 2018 à Lyon, sur 332 procédures judiciaires contre des mineurs, 328 concernaient des migrants. Il ne s’agit pas là de chiffre sortis de nulle part. Ils ont été publiés sur le site du journal Le Progrès le 24 avril dernier.

Le Président de la Métropole, M. KIMELFELD, semble véritablement dépassé par la situation. Prisonnier de son idéologie, il ne fait qu’abonder indéfiniment cette ligne budgétaire, au détriment d’autres services qui manqueront, de fait, aux habitants de la Métropole. Sa gestion du dossier apparait aujourd’hui idéologique et dépassée.

A l’approche de certaines échéances, il y a des chiffres qui doivent être rendus publics.

Incendie de Notre-Dame de Paris : une tragédie nationale.

Communiqué de Christophe Boudot, Président du Groupe RN au Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes

Les mots nous manquent aujourd’hui pour décrire la détresse de nos compatriotes face à l’ampleur du désastre. Croyants ou pas, nous avons été bouleversés par l’incendie qui a ravagé la nuit dernière la CATHEDRALE NOTRE-DAME DE PARIS, l’âme de la France, ce pilier spirituel et architectural du sentiment national.

Au-delà des suites judiciaires qu’il appartiendra de donner, la question de la restauration de cet édifice symbole de la Nation française se pose.

La gestion des ressources patrimoniales relève bien évidemment des prérogatives régaliennes de l’Etat. Pour autant, devant l’ampleur d’un désastre qui frappe ce symbole national, le devoir de sauvetage concerne chaque Français.

L’Etat va débloquer des fonds, la Région Ile-de-France a annoncé son intention d’en faire autant, de même que l’UNESCO, et il convient également de saluer les généreuses initiatives privées.

Mais dans ces moments qui appellent un élan majeur de solidarité nationale, le groupe RN de la Région Auvergne-Rhône-Alpes demande solennellement au Président Laurent WAUQUIEZ que notre Région participe à la collecte nationale à la hauteur de l’ampleur de cette tragédie qui survient au début de la semaine sainte. Les Auvergnats et les Rhônalpins doivent contribuer à l’effort national.

Soutien à la manifestation pacifique des Gilets Jaunes au Conseil Régional

Communiqué de Christophe Boudot, Président du Groupe RN au Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes

Le Rassemblement National apporte son soutien à la manifestation pacifique des Gilets Jaunes au conseil régional, qui témoigne de l’exaspération et de la détresse de nos compatriotes écrasés de taxes et d’impôts. Rappelons que depuis le début de son mandat La Région de Laurent Wauquiez avait maintenu à son maximum la taxe régionale sur les carburants créée par les socialistes en 2008

On ne peut que se réjouir, que sous la pression des gilets jaunes, l’exécutif régional accède enfin aux demandes répétées et constante de notre groupe de baisser la taxe régionale sur les carburants ;

A l’occasion de la session budgétaire qui aura lieu les 19 et 20 Décembre prochain, nous demandons à Laurent Wauquiez de recevoir les gilets jaunes et de prévoir leur accueil dans les meilleures conditions.

Le gouvernement renonce à l’A45

Communiqué de Christophe Boudot, Président du Groupe RN au Conseil Régional Auvergne – Rhône-Alpes

Le gouvernement a annoncé hier qu’il renonçait à l’A45. Cette décision vient valider la position que le groupe Rassemblement National défendait depuis le début de ce mandat. Il s’agit par ailleurs d’un énième camouflet donné à la politique de Laurent WAUQUIEZ. En dehors de l’aspect financier, notre groupe entendait défendre la ruralité et les terroirs, défendre les terres agricoles, ne pas contribuer à l’engorgement de Lyon.

Laurent Wauquiez, loin de défendre cela, n’y voyait que le seul intérêt personnel de se glorifier d’une réalisation financière conséquente engendrée sous sa mandature.

Si nous nous réjouissons sur la forme, nous serons très attentifs sur le fond au sujet de la réaffectation des crédits et des solutions qui seront proposées aux usagers de l’A47. Il y va d’une des plus importantes liaisons autoroutières entre deux grandes métropoles de notre région, Saint-Etienne et Lyon, ainsi que du désenclavement du département de la Loire. Nous espérons que nos propositions pour un investissement massif sur la ligne ferroviaire St Etienne/Lyon, ainsi que pour un RER sud-lyonnais seront prise en compte par l’Exécutif régional.

Nous attendons désormais du gouvernement la même lucidité concernant le tracé du Lyon-Turin.