100 millions de touristes : séquence pollution, ou les vacances de M. Hulot

Communiqué de Dominique Martin, Député français au Parlement européen, Conseiller régional honoraire

Le gouvernement entend faire entrer 100 millions de touristes dans notre pays, en particulier dans les stations de montagne. À cet effet, le secrétaire d’État Lemoyne devrait visiter Chamonix demain, pour « rencontrer des élus et des acteurs du tourisme ».

Quels élus ? En oubliant les députés européens comme à l’accoutumée ?

Cela est fort beau et engendrera de l’emploi. Mais la montagne est un écosystème fragile. Croit-on qu’on pourra impunément accueillir cette déferlante touristique sans risque ? Sans pollution de l’air, des eaux et des sols ? Sans augmentation du trafic routier ? Qu’en pensera M. Hulot, qui recevait en début de semaine « des élus » sélectionnés pour parler pollution ?

En réalité, le gouvernement de M. Macron poursuit ici la logique de la campagne électorale : tout promettre, et son contraire, à tout le monde, sans considération de la réalité du terrain.

Le FN dénonce cette politique de gribouille et les conséquences sur notre pays, nos paysages, et nos concitoyens. Gouverner, c’est prévoir, pour le long terme, et pas imaginer une distraction au vu des sondages calamiteux du jour. Gageons que les Français ouvriront les yeux avant longtemps.

 

Dauphiné Libéré 29/7/17

Les réfugiés touchent l’APL, le gouvernement l’abaisse pour l’ensemble des Français : où est la logique ?

Communiqué de Dominique Martin, Député français au Parlement européen

Samedi 22 juillet, le gouvernement Macron confirme vouloir baisser les Aides Personnalisées au Logement (APL). Cette réforme touchera malheureusement plus de 2 millions de personnes et plus de 800 000 étudiants. Encore une fois, la finance demande aux plus démunis de se serrer la ceinture.

Comme leur nom l’indique, ces aides sont « personnalisées »… et ne sont reversées qu’aux personnes qui en ont réellement besoin. L’argument avancé par Jean-Louis Barrot, Député LREM, est une escroquerie : il soutient que lorsque l’Etat « donne un euro d’APL à un foyer, c’est 50 à 70 centimes qui partent dans des hausses de loyer », et qu’ainsi l’État enrichit les plus riches. Il « oublie » de préciser que les hausses de loyer ne vont pas s’arrêter miraculeusement, et que ce sera donc aux moins pourvus d’en payer les frais…, et « oublie » de mentionner que la vague des réfugiés a fait augmenter l’enveloppe des APL…

Pourtant une solution existe, une solution qui permettrait de réduire la dette publique. Une réforme intelligente de l’APL. Une réforme en deux parties qui ne toucherait ni les plus pauvres, ni les étudiants.

En premier lieu, une réforme proportionnelle aux besoins, axée sur plus de contrôles pour éviter les abus et fraudes. Aujourd’hui certains bénéficiaires trichent en ne s’inscrivant, par exemple, que sur le foyer fiscal d’un des parents divorcés, celui avec le moins de revenus, tout en touchant des subsides de l’autre conjoint, parfois fortuné.

En deuxième lieu, les migrants touchant l’Allocation Temporaires d’Attente (ATA) ou le logement d’urgence… et les réfugiés touchant l’APL : il suffirait de réduire ces budgets plutôt que de toujours ponctionner les Français !

Intervention de Dominique Martin en Commission Emploi et Affaires sociales (EMPL) du Parlement européen

160 milliards d’euros : STOP !

Dominique Martin a vivement critiqué, en Commission Emploi et affaires sociales, le budget général de l’Union européenne pour 2018. Il déplore que ce soit toujours le même constat : augmentation du chômage, PME-PMI étouffées, migrants toujours plus nombreux, explosion de la précarité, de la pauvreté et enfin, développement de l’exclusion sociale !

Au lieu de traiter les causes, Bruxelles continue de gérer les effets à coup de millions balancés via les budgets « perfusions » de l’Union européenne : vos millions.

Il serait peut-être temps que les technocrates fédéralistes se posent les bonnes questions…

Pour conclure, Dominique Martin pose la question qui fâche : quid de la contribution britannique ? Comment sera-t-elle compensée ?

 

« Le parti pris de Dominique Martin » n°13

Les subventions de l’Union Européenne : de votre poche à celles des migrants !

Votre argent est semé aux 4 vents ! Dominique Martin dresse la liste des subventions dilapidées, pour le seul mois de mai, par l’Union européenne :

2 millions d’euros de cours de cuisine ethnique pour migrants désœuvrés ;

2 millions d’euros  de subventions « migrants » ;

3 millions d’euros de subventions à des lobbys sociaux ;

1 millions de « divers bonus » ;

Soit 8 millions d’euros pour le mois de mai !! Sans compter le fait que la France verse 21 milliards à Bruxelles alors qu’elle n’en reçoit que 13, perdant ainsi 8 milliards…

Ci-dessous : vous trouverez le détail de cette « triste » comptabilité :

Migrants

  1. 638 840 euros
  2. 371 000 euros
  3. 522 000 euros
  4. 252 000 euros
  5. 515 000 euros

Lobbys sociaux

  1. 905 000 euros
  2. 414 000 euros
  3. 678 000 euros
  4. 309 000 euros
  5. 103 000 euros

Divers

  1. 417 000 euros
  2. 48 000 euros

 

Le 23 juin dernier, une délégation officielle du Groupe FN/ENL du Parlement européen est reçue à Moscou

Le matin nous sommes reçus au Ministère des Affaires étrangères par Mikhail L. BOGDANOV, Ministre et représentant spécial de Vladimir POUTINE pour le Moyen-Orient et l’Afrique :

les deux heures d’échanges furent riches et instructives.

Puis, nous serons accueillis par le 1er Vice-Président de la Douma d’État (Parlement Russe) pour un échange de vues sur la situation internationale, un déjeuner, et une ovation des députés russes en pleine session parlementaire.

 

Le soir, un dîner pharaonique nous attendait en présence notamment de Anatoly E. KARPOV (Député et ancien champion du monde d’échecs).

Sans oublier Léonid E. SLOUTSKY, Député et organisateur de cette fantastique rencontre.

Nous avons également été gratifiés d’une visite privée du Palais du Kremlin, également résidence officielle du Président Russe, Vladimir POUTINE.