« Big Air », le festival pas dans l’air du temps

Communiqué de Dominique Martin, Député français au Parlement européen

Annecy accueille actuellement le festival Big Air. Pour ce faire, une piste de ski a été construite de toute pièce au cœur d’Annecy.

Ainsi donc, au mépris des engagements écologiques proclamés, on produit de la neige à -40° en plein air, alors que la température est supérieure à 20°. Combien de milliers de mètres-cube d’eau ont-ils été gaspillés pour produire les 1500 m3 de neige artificielle ? Quelle est la consommation d’azote liquide et d’autres systèmes pour conserver cette neige ?

Au mépris des engagements sécuritaires, on organise des rotations de citernes d’azote sous pression au cœur de la ville.

Au mépris de nos travailleurs et de nos entreprises, des italiens ont construit le tremplin, des hollandais fournissent la neige et des allemands la dament. Comme si nous étions loin de la montagne, sans professionnels de la neige à proximité !

Nous aimerions savoir quel est le total des dépenses publiques engagées pour l’organisation et la sécurité de cet événement. Nous demandons également le montant total des subventions régionales, départementales et communales versées aux organisateurs de cet événement.

Le Front National rappelle que les deniers publics sont une ressource précieuse, et que les impôts de nos concitoyens ne doivent pas servir à favoriser les entreprises étrangères au détriment des travailleurs locaux.

Vous pourriez aussi aimer