Annemasse : Roms ou Syriens, ça suffit !

Communiqué de Jean Capasso, Conseiller municipal FN d’Annemasse

La majorité de gauche au Conseil municipal, rompue à la seule solidarité qui vaille, internationale, a fait le choix d’héberger des clandestins (jusqu’à preuve du contraire) dans le bâtiment destiné aux maîtres d’école. Et paradoxalement, elle se trouve dans l’incapacité de loger, avant l’hiver, des ROMS scolarisés, citoyens de l’espace Schengen, frappés d’une ordonnance d’expulsion.                                                                        

Ainsi l’immigrationniste forcené  M. DUPESSEY, participe à l’accentuation de l’appel d’air de ces flux incessants de réfugiés, de clandestins, voire pire « d’infiltrés ». Mais en plus, il semble préférer l’immigration lointaine en provenance d’Afrique et d’Asie, plutôt que celle de Roumanie !

Qu’est ce qui fait pour le Maire d’Annemasse la différence entre un migrant syrien, africain…et un Rom ? Ne serait-ce pas  la proposition du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve qui a annoncé, le samedi 12 septembre, que les communes qui mettraient en place des dispositifs d’hébergement, d’ici 2017, pour les réfugiés, recevraient 1000 euros par place supplémentaire créée ? Ce qui n’est pas le cas pour les Roms, car citoyens roumains, donc membres de l’Union Européenne et de l’Espace Schengen ! « Immigration bizness » quand tu nous tiens ! 

Le groupe Annemasse Bleu Marine, qui se prononce pour une France apaisée, grâce à un contrôle sévère et juste des flux migratoires, trouve ce sectarisme et ce manque de discernement indigne…et cynique ! Et  en appelle à la consultation de la population d’Annemasse qui a son mot à dire quant à l’accueil de migrants supplémentaires sur son territoire, quelles que soient leurs origines géographiques ! 

Vous pourriez aussi aimer